Niveau(x)

Vous avez des connaissances en anglais, vous avez une expérience préalable de vol (ou non), vous envisagez une formation en anglais aéronautique. Pour cela, vous souhaitez avoir une idée de votre niveau.

Suivez le guide...

Quel est mon niveau d'anglais ? Comment le définir ?

Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), apparu au début des années 2000, est utilisé depuis pour toutes les formations en langue. Dans une Europe qui bouge, le but du CECRL est d'harmoniser les niveaux de langue, quelle que soit la langue étudiée, quel que soit le pays européen où l'on se rende... En gros, qu'une personne validant un niveau d'anglais pendant un séjour à l'étranger, puisse rentrer dans son pays d'origine et que tout le monde sache à quoi correspond ce niveau (dans les limites de l'Union Européenne).

De façon extrêmement simplifiée (si par curiosité vous avez cliqué sur le lien ci-dessus, vous savez maintenant que le CECRL compte pas moins de 196 pages), on distingue 3 niveaux, chacun divisé en plusieurs sous-niveaux :

A = débutant

  • A0 : la personne ne sait pas parler la langue.

  • A1 : la personne connait quelques mots et expressions courantes (c'est le niveau que les enfants doivent avoir atteint à l'issue de l'école primaire, avant l'entrée au collège).

  • A2 : la personne peut s'exprimer, de façon limitée, sur certains sujets courants - elle n'est cependant pas capable de tenir une conversation (typiquement, quelqu'un ayant étudié la langue au collège et au lycée, mais n'ayant jamais pratiqué depuis - ce qu'on appelle souvent un faux-débutant).

B = intermédiaire

  • B1 : la personne peut tenir une conversation, avec quelques erreurs et approximations, dans toutes les situations susceptibles d'être rencontrées au cours d'un voyage à l'étranger (c'est le niveau supposé d'un bachelier).

  • B2 : la personne peut tenir une conversation, avec n'importe quel interlocuteur et sur n'importe quel sujet (c'est le niveau exigé aujourd'hui par les écoles d'ingénieurs).

C = avancé

  • C1 : la personne peut enseigner la langue.

  • C2 : la personne peut faire de l'interprétariat à la volée.

Ce sont ces niveaux qui sont aujourd'hui utilisés pour définir les contenus et objectifs d'apprentissage (qu'ils soient généraux ou spécifiques) dans la plupart des organismes de formation en langue.

Oui, mais quand on parle d'anglais aéronautique, et plus précisément des niveaux validés par le FCL.055 on utilise une autre grille de notation - celle de l'AESA (Agence européenne de la sécurité aérienne)...

Comment donc s'y retrouver entre les niveaux AESA et les niveaux du CECRL ?

Pour plus de détails sur les niveaux utilisés en anglais aéronautique et leurs descripteurs, vous pouvez consulter ici la grille de notation réglementaire européenne de l'AESA, qui reprend les niveaux de l'OACI (Organisation de l'aviation civile internationale).

En regardant de plus près, on peut dire que le niveau 4 (opérationnel) de l'AESA, qui est le niveau minimum requis pour valider le FCL.055, correspond grosso modo au niveau B1+ du CECRL. Ce niveau correspond de fait à celui d'une personne capable de se débrouiller avec une certaine aisance en anglais, et donc capable, par exemple, d'échanger avec la tour et/ou d'autres pilotes au sujet de toute situation inattendue pouvant survenir en vol.

Autrement dit, si vous envisagez une formation ou une certification en anglais, il vous faut viser le niveau B1+ avant de vous présenter au FCL.055 et espérer obtenir le niveau 4.

Suis-je A2, B1 ou C1 ?

Testez-vous en ligne, gratuitement, sans formulaire à remplir : ce petit test sur le site de Cambridge English propose 25 questions, le niveau équivalent aux réponses proposées est affiché à l'issue du test.

Cela vous donnera une idée indicative de votre niveau, et donc du type de formation ou de la certification la plus adaptée à vos besoins.